STREET LIFE > REGARDS
Digital Detox !

La détox, c’est tendance, on fait du sport et on mange sainement pour éliminer toutes les « impuretés » de notre organisme. Mais depuis quelques temps, on entend parler d’une nouvelle forme de détox, la détox digitale !

Nous sommes de plus en plus « connectés », le téléphone est notre agenda, on met fin à un débat avec une simple recherche google, on partage son diner sur Instagram et on fait ses courses en ligne. Personnellement, je suis totalement accro à mon téléphone et je ne suis pas prête de le lâcher ! Pour rien au monde ! À travers ce regard, Charlotte nous explique son envie de digital détox. Jeune maman dynamique et toujours bien occupée, elle a accepté de répondre à mes questions … par téléphone !belle-enceinte

 

Qui êtes-vous ?
Je suis Charlotte, je vis à Tours depuis toujours, j’ai 28 ans et je suis maman d’une petite fille. Je blogue depuis presque 2 ans et dans la vie réelle, je suis professionnelle de santé. Je partage beaucoup sur les réseaux sociaux avec mes lectrices et les autres blogueuses, mais je prévois de faire une digitale détox.

Comment vous est venue cette envie ?
J’ai vu un reportage fin Février 2015 sur Canal+ et ça a été le déclic. Nous sommes en permanence sur les téléphones, internet … J’ai gardé l’idée en tête, puis j’en ai parlé à une copine qui a quitté Facebook. Elle me confirme qu’au départ, c’est difficile, mais qu’après quelques jours on apprécie. Au lieu de se lever et de se demander ce qu’il s’est passé sur Facebook pendant notre absence, on prend le temps de préparer le petit déjeuner et de le prendre ensemble avec mes proches. Ce ne sont pas mes « amis » Facebook qui viendront m’aider en vrai si j’ai un souci. Dans digital je comprends plus internet, les réseaux sociaux. Alors je me lance, je coupe tout ! J’ai envie de profiter de ma semaine de vacances. Je ne vais rien partager, c’est un peu égoïste mais ça va être mes vacances ! Rien qu’à moi, avec ma petite famille ! Mon mari participe avec moi à cette semaine de détox. Nous ne partons pas à l’étranger alors le réseau va nous tenter mais même sans ça, il y a toujours du wifi, partout ! Une semaine pour commencer c’est bien, et je ne pense pas être capable de faire plus. Pour m’aider progressivement mon portable m’a lâché ! J’en ai un autre mais moins performant. La semaine dernière j’étais moins présente sur les réseaux sociaux, une copine m’a demandée si on allait bien ! Ce week nous avons laissé nos téléphones pour profiter de la famille et du beau temps.

Un métier que vous seriez incapable de faire ?
Boucher, j’ai trop de mal avec les couteaux. Je détruis le fromage à chaque fois ! C’est pour cela que je n’ai pas fait médecine, par exemple, le sang c’est pas possible. J’aime beaucoup cuisiner mais la vue du sang ne m’a jamais plu.

Qu’est-ce que vous aimez en Touraine ?
La variété, les sites touristiques. Le temps, même s’il pleut un peu trop. On est au centre, bien situés ! J’ai beaucoup voyagé, en France et à l’étranger mais j’aime ma Touraine, on a du bon vin et du bon fromage.

À ce sujet, si vous pouviez ne manger qu’un seul aliment tourangeau pour le reste de vos jours ?
Le Sainte Maure de Touraine ! Sans hésiter ! Il faut que je teste les macarons de Cormery.

Où vous croiser ?jeanjean
Sur la route des Deux Lions. Le lac où je vais courir avec Jean-Jean, mon chien. Chez Feuillette. En ce moment, je vais souvent dans Tours centre pour la boutique « Saperlipopette », on y trouve de superbes choses pour ma petite.

 

Pratiquez-vous des activités culturelles et/ou sportives ?
J’aime beaucoup lire. Par contre, je déteste le cinéma, on est mal installé, il fait froid … Le jardinage, j’en parle dans mon dernier article ! C’est redevenu à la mode, ce n’est plus réservé « à papy ». Ma principale activité sportive et grande passion, c’est la course à pied. J’en ai fait dès ma 4ème année de fac et j’ai repris la course en mars 2014 après ma grossesse. Je cours autour du Lac de la Bergeonnerie, avec Jean-Jean, c’est très agréable. Même si je fais presque toujours le même trajet, je n’aime pas courir en rond, alors le lac, me sert de tour de chauffe. Je cours une à deux fois par semaine, j’aimerais plus mais je manque de temps. Courir permet de me libérer l’esprit. Le week-end dernier, j’ai participé à une course connectée nommée « la grande course des mamans ». Pour y participer, il fallait s’inscrire sur internet, faire un don pour lutter contre le cancer pédiatrique puis courir 6km et relayer l’information sur les réseaux sociaux avec le hashtag LaGrandeCourseDesMamans.

C’est à Tours que la langue française est la plus pure, quel est votre mot préféré ?
Extemporanément ! Ah ah ! J’ai découvert ce mot lors de mes études, il signifie « fait au dernier moment ». Ça ne me correspond pas forcément. J’ai besoin de tout prévoir, je programme, j’organise nos voyages. Cette année, c’est mon mari qui a tout prévu pour notre semaine de vacances, je vais quand même jeter un oeil aux valises ! Je suis rassurée d’une chose : on ne dort pas dehors car l’hôtel est réservé ! Ouf.

Dans quel magasin pourriez-vous tout acheter ?
Le Printemps car il y a tout. Bijoux, maroquinerie, décoration, vêtements.

Si vous deviez apporter un seul objet sur une île déserte ?
Le téléphone … avec une batterie illimitée, ou de la crème solaire (indispensable !)

Et enfin, si Tours était une couleur ?
Vert ! La Touraine est verdoyante.

Laura, Battements de Loire

Retrouvez Charlotte, sa Minigoule et JeanJean sur son blog Bellenceinte .
Saperlipopette, 28 Rue de la Scellerie, 37000 Tours.

Vérifiez également

01

STREET LIFE > REGARDS
La vie devant soi

Laura, c’est une rencontre ! Il y a de cela trois mois, je la voyais pour ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>