STREET LIFE > REGARDS
La vie devant soi

Laura, c’est une rencontre ! Il y a de cela trois mois, je la voyais pour la première fois au cours d’un entretien, elle cherchait un stage pour en terminer avec ses études, avec le grand rêve de partir l’année prochaine vivre et travailler en Irlande.

01

 

Le vieil ours que je suis avait consenti à la rencontrer, une petite nana qui créait ses bijoux et tenait un blog depuis des années avait sans doute des choses à exprimer, à entreprendre, des envies et des rêves devant elle. Et c’est bien tout ce qui compte pour travailler avec moi.

Cette rencontre d’une jeune fille qui a la vie devant soi et d’un vieil ours qui cherche un second souffle, de deux plumes et de deux sensibilités différentes, a permis à Battements de Loire de voir le jour. Nous avons beaucoup réfléchi, beaucoup travaillé, nous avons beaucoup ri aussi, j’ai beaucoup grinché, je dois le reconnaître, mais souvent Laura avait raison !

Je la remercie énormément ! Deux mois après la parution du premier article, je voulais souffler les bougies en sa compagnie ! Et vous faire partager la sienne…

Laura, qui êtes-vous ?

J’ai 21 ans, je suis étudiante, je suis passionnée de loisirs créatifs, je tricote, je coupe, je colle, j’expérimente, pour créer des bijoux et des accessoires. Tous les bonnets de la famille, c’est moi ! En ce moment, je teste du trapilho, à base de coton, et comme il coûte cher, j’essaie de le créer moi-même.

Comment cela vous est venu ?

Je suis fille unique, c’est peut-être pour ça, autrement j’aurais sans doute fait des jeux de société !

02Et ce blog Chala Moda ?

C’est ma plus grande fierté, je gagne un petit peu d’argent avec en vendant les bijoux. Petit à petit, les profs et les amies m’en ont commandé. Le blog parle de mes bijoux et accessoires, mais aussi parfois de mes voyages et un peu de ma vie quotidienne.

Les autres jeunes écrivent aussi comme vous ?

Oui, par les blogs ou la chaîne YouTube… Les garçons parlent plutôt des jeux video, et les filles de mode… En ce moment, je suis un jeune de Poitiers. A 21 ans, il fait le tour de l’Europe en vélo avec 10 euros par jour.

Il est difficile d’avoir 20 ans en 2015 ?

Tout le monde nous dit qu’on va galérer pour trouver du travail. Mais je crois qu’on peut toujours trouver ou mener des initiatives pour travailler. J’ai des amis qui râlent mais je leur dis de développer une passion qui leur permettra peut-être de créer un métier. Moi ça va, j’ai pas encore trop de contraintes, comme je suis étudiante. Ce qui fait peur, c’est de ne pas trouver un boulot qui me plaît. J’ai un ami qui a trouvé un CDI, mais cela ne lui plaît pas, il se plie aux exigences de l’entreprise. C’est frustrant ! Il reste parce que c’est un CDI ! Il se fait chier, et moi je lui dis : « Pars ! »
Laura se tait, ce qui est rare ! Songeuse, elle reprend :
J’ai tout le discours pour travailler seule, hein ?

Votre vœu de partir en Irlande est repoussé aussi, suite à d’autres difficultés.

Oui, il fallait rentrer dans trop de cases ! Il y a trop de conditions. Soit être très pauvre, soit avoir des parents très riches, soit suivre le bon cursus pour obtenir des aides. Les étudiants en Droit eux ont tous les droits. On a beau dire qu’on ouvre les frontières, qu’on facilite les départs, il faut rentrer quand même dans des cases…

Pourquoi partir ?

Je suis partie 15 jours en Irlande, c’était trop court ! Je voudrais voir comment eux, ils vivent au quotidien, ils sont tellement accueillants. J’ai toujours voulu voir d’autres cultures parce que ça m’intrigue… Depuis que j’ai 9 ans !
Laura s’arrête… Elle réfléchit puis se pose seule la question…
Pourquoi depuis que j’ai 9 ans ? Peut-être parce que nous faisions notre arbre généalogique et qu’il y a dedans des gens qui viennent d’Italie et d’Autriche… C’est de la curiosité !

Un vilain défaut !

Nan ! Nan ! Les gens qui restent toute la journée à rien faire, ou jamais partir de Tours, c’est un manque d’ouverture… L’ouverture d’esprit apporte de la confiance en soi, partir m’a fait beaucoup grandir, parler avec d’autres de religion ou de politique…

Vous êtes croyante ?

Un décès m’en a rapproché et un autre m’en a éloigné. Le décès d’une amie m’a fait penser qu’il n’y avait personne là-haut.

04Et la politique ?

Je ne m’y intéresse pas tellement. A mon premier vote, j’ai lu tous les petits papiers, et au final, tout se ressemblait. Je ne dis pas qu’il faut revenir en arrière, c’est un bon système, mais ils s’occupent de petits trucs dont on se fout. Le référendum en Irlande (sur le mariage des homosexuels), c’était vraiment bien ! Donc, en 2012, j’ai voté pour celui qui avait le nom le plus marrant, mais je ne sais plus qui c’est… C’était un nom encore plus marrant que Cheminade !
Par contre, je m’intéresse plus à la politique locale. Plus de choses sont faites. Ségolène Royal (Laura est originaire de Loudun) a lancé les chèques livres pour les jeunes par exemple. A Loudun, le maire, je pense qu’il a un parti, mais il a surtout des idées ! Et c’est intéressant, il a pas mal de projets culturels et de solutions pour les jeunes… Mais il faudrait que j’aille le voir, il met un peu trop de sens interdits partout !

Malgré les difficultés, est-il agréable d’avoir 20 ans aujourd’hui ?

Oui, on peut tout faire !

Mais vous venez de dire le contraire !

Je pourrais partir seule sans rien, je pourrais créer une entreprise facilement, mais je n’ai pas encore le caractère ! Nous pouvons avoir plein de projets ! Mes grand-parents ont bougé de 10 km et mes parents de 50… Nous avons beaucoup plus d’opportunités !

Vous n’avez le droit d’emmener qu’un objet sur un île déserte ?

Mon ordinateur ! Ah, non ! il n’y aura pas de connexion… Un couteau parce que ça aide à construire un abri, à couper des fruits dans un arbre pour faire une bonne petite salade… Ou mon chat, comme ça, si j’ai faim, je le mange !

Qu’aimez-vous en Touraine ?

Il y a tout ! On s’éloigne un peu de Tours, et on est à la campagne…

Vous n’y allez jamais !

Ben, là j’y suis ! (L’agence est en effet située en rase campagne).
Bon, j’aime surtout Tours, il y a de l’animation tout le temps.

Ah bon ???

Par rapport à Loudun, oui ! Il y a de beaux parcs aussi… C’est pas pour cela que je vais faire du sport pour autant… Et on se sent en sécurité dans cette ville…

Un aliment tourangeau ?

Le macaron de Cormery ! Ah oui ! Et les rillettes, mais là vous n’allez pas vouloir en parler, chef ! (Le chef est végétarien) Et la Turone, la seule bière que je bois avec la Guiness…

Un objet tourangeau ?

Un GPS pour pas me perdre… Non, je déconne… Le Petit Futé ! Dès qu’un restaurant a l’autocollant, on sait qu’on va bien manger…

Oui, mais , Le Petit Futé, pas mal de ceux qui sont dedans ont payé pour l’être…

Ah bon ? Mais c’est quand même bon !

Un livre à part Le Petit Futé ?

En ce moment, des livres sur la psychologie… Je lis « Le pouvoir du moment présent ». Comment ne pas s’occuper du passé, vivre dans le présent, même pas le jour présent, mais la seconde ! Mon arrière grand-mère s’intéressait à tout au moment présent, sans me demander ce que j’allais faire plus tard. Et elle ne m’a jamais parlé de son passé. Quelle philosophie de vie ! Moi j’ai trop tendance à ressasser !

Un souvenir en Touraine ?

La première fois que j’ai vu la rue Colbert ! J’ai du faire trois fois l’aller-retour !

Ah ! Pour faire tous les bars ???

Nan ! Nan ! Nan ! Il y a trop de petites boutiques ! Ça ferme et ça rouvre ! Et la place Plum’, c’est tellement beau avec les maisons à colombage…

C’est pas has been, ça ?

Non, c’est tellement chouette. J’adore les poutres ! (Oui, c’est du Laura dans le texte, ça…) Les poutres de Tours, c’est super sympa… A Chambray, il n’y en a pas !

03Un mot ? Mais un seul !

Imagine… J’aime beaucoup ce mot… Ça peut vouloir dire plein de choses… Un mot plein d’espoir… Imagine que je serai là-bas demain, un mot pour des projets futurs, pour des choses pas réelles…

C’est en contradiction avec le livre que vous lisez !

Oui, c’est vrai. Mais c’est aussi pour les loisirs créatifs… Même si je ne suis pas une créatrice… Une création, on part de zéro, moi je m’inspire des autres, donc je réalise, je ne crée pas.

Les artistes sont des créateurs qui ne font que s’inspirer des autres ! Rien ne vient de nulle part ! Vous êtes une créatrice !

Silence…
Non, je ne pense pas, ce serait trop prétentieux…

Alors vous êtes une créatrice modeste !

Une créatrice qui s’ignore, alors !

Merci pour tout, Laura !

Propos recueillis par Donatien Leroy, Battements de Loire

Retrouvez Laura sur Battements de Loire et sur www.chala-moda.com !

Vérifiez également

IMG_9769w

LES MAINS D’OR > CREATEURS
Parfois même nous grandissons
Fabienne Colboc Fabiejos Ateliers

Matriochka. Dîtes Poupées russes. Elles apparaissent en Russie vers 1890 seulement, après qu’un industriel se ...

Un commentaire

  1. Valérie et Pascal

    Merci beaucoup pour ce joli Regard sur cette jeune fille, Laura, que nous connaissons un peu, beaucoup, passionnément !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>