ESCAPADES > RIVAGES
À Bicyclette

00De Nevers à Saint-Nazaire, 800 kilomètres de pistes aménagées dans les deux sens. Depuis 1995, la Loire à Vélo fait de nombreux adeptes.

Noémie, 21 ans, est partie en 2013 avec deux amis. Ils avaient choisi fin août, pour avoir de belles journées et se laisser du temps pour économiser et s’organiser. «  Tu peux partir demain ou dans un mois c’est pareil ». Le parcours se fait en totale autonomie, il y a des balises et des panneaux pour indiquer le trajet. Au départ de Tours pour arriver à Angers, ils ont parcouru environs 40 km au quotidien pendant 3 jours.

Le site officiel de « La Loire à vélo » propose de vous mettre en relation avec des entreprises qui organisent à votre place le logement, le transport des bagages, ils vous proposent même une assistance 7j/7.

« Le long de notre parcours, nous avons trouvé des campings vraiment pas chers, par contre les tentes Quechua c’est facile à déplier et léger, mais encombrant sur le vélo. »
Noémie nous précise quelques points pour pédaler tranquillement. « Il faut être bien organisé, prendre le plus léger possible et très important, ne pas oublier une trousse à pharmacie. »

« Nous avons traversé une rivière sur un genre de barque, fait du vélo sur de l’ardoise, admiré de beaux paysages, vu de nombreux animaux et rencontré des espagnols, des belges … » Noémie parle avec enthousiasme de cette expérience qu’elle serait prête à renouveler en prenant garde cette fois à s’équiper d’un bon VTT.

Notre deuxième Noémie, est Parisienne, elle prévoit de faire la Loire à vélo au mois d’août avec sa maman et son fils de 6 ans. Un voyage de 5 jours, de Tours à Saint Brevin, près de Saint-Nazaire, soit plus de 250 km. A cinq mois du grand départ, elle s’est déjà équipée d’une remorque pour enfant : « Tout est prêt, j’ai préparé un itinéraire, avec le nom des campings pour chacune de nos étapes. » Noémie souhaite des  vacances ludiques, sans réservation, et les parcours de la Loire en vélo s’y prêtent totalement. 

Jacques, 72 ans, est un habitué des pistes de la Loire à vélo. « J’ai déjà fait St Brévin – Saumur, puis Orléans-Saumur, puis Orléans-Nevers. » Soit la totalité du parcours !

« C’est à peu près mon seul « exploit » cycliste de l’année, à raison de 50 à 70 km par jour, avec chambres d’hôtes ou hôtels modestes. » Dans quelques semaines, Jacques retourne sur les pistes avec deux amies parisiennes mais pour une journée seulement. « Nous partirons de Saumur vers l’ouest. »
Jacques, passionné d’histoire, est toujours partant pour découvrir de nouveaux sites et passer de bons moments avec ses amis.

loire-velo

Une journée ou une semaine, suivez les battements de la Loire pour un tourisme vert et éco-responsable.
 
Rédaction : Laura Naudin
Photographies : Donatien Leroy

 

Le site web de la Loire à vélo : loireavelo.fr

 

Vérifiez également

rigny-usse-5

ESCAPADES > RIVAGES
D7. Les rivières se cachent pour mourir

Il y a comme ça des petits bouts de route auxquels on s’attache avec le ...

Un commentaire

  1. Nous, ce sera mardi prochain, de Nantes à Amboise! Et avec le chien!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>