Tag Archives: cha mille

INFLUENCES > PHOTOGRAPHIES
En attendant Camille… #1
Auteure, modèle

Enfance déchirée,
Au fil de cette vallée
Cette terre d’arts et d’histoire,
M’en a fait voir.

Bien plus qu’un être de passage.
Mes racines sont celles pendues à ton rivage.
Ce sont tes affluents,
Qui m’ont offert les plus beaux présents.

Alors ici,
Face à ce fleuve sauvage et tourbillonnant.
Ce sont plus que des reflets étincelants.
Mais bien l’histoire d’une vie
Et des éclats de moi,
Que j’y vois

Camille

Patrice Molle

C’est à peu près l’histoire d’un type, que certains disent photographe, et qui recherche inlassablement celles qui incarneront des images qui transitent dans sa tête.
C’est à peu près un type qui n’a pas de tête en tête, de conditions à l’esprit, mais qui s’arrête parfois sur un visage, une ombre, un geste, une cigarette qu’on allume.
C’est à peu près un type qui déclenche devant un paysage nu parce qu’un simple nuage a surgi. Et qui s’est mis en tête, qui s’est mis à croire, qu’un corps nu peut trahir aussi cette apparition, ce nuage, un trouble qui passe.
C’est à peu près un soir qu’il reçoit un message : Bonjour Donatien. Très bel univers, à mon goût assez poétique. En espérant que mon travail vous plaise, voici ma page: ChamArtDeathUnicorn. Bonne balade dans mon monde et bonne journée. Camille. 
Le mot  assez  aurait pu l’arrêter, mais pris de curiosité, le type est parti se balader dans le monde de Camille.

dadu

C’est à peu près un type qui n’a jamais compris pourquoi une femme pouvait se poser là devant un objectif inquisiteur et y prendre du plaisir. Certaines lui ont expliqué, il n’a toujours pas su comprendre. Il sait, lui, qu’à travers ces femmes, il raconte son histoire. Il sait qu’il essaie. Vainement. Mais il essaie.
Elles qui s’assoient devant son regard, que racontent-elles ?
Et elle, Camille, que veut-elle raconter ? Que recherche-t-elle ?
Pourquoi ce visage de poupée posé sur un corps de femme lui parle-t-il maintenant en découvrant son univers ? Pourquoi, à travers ses images à elle, prises par d’autres, son regard porte-t-il une tristesse qui se traîne et pourquoi son corps se montre, se dévoile, se défend, se bat, en contrebas ?
C’est à peu près un type qui se pose des questions mais qui ne les posent pas, il ne cherche pas de réponse, il ne cherche pas celles des autres, les siennes, si pauvres, lui suffisent à peine. Il ne sait pas s’il veut répondre oui à la demande de Camille, il sait qu’il regarde des expressions, des intentions, des volontés qui lui disent quelque chose.
Il apparaît à ce type que Camille, cette inconnue argentique, cette inconnue numérique, ressemble à Emma Bovary pour ceux qui s’échinent à écrire au travers des femmes quelque chose de ce qui peut leur ressembler. Chercher à atteindre de soi tout en sachant qu’on ne parviendra qu’à effleurer un peu de ce que l’on est.

En attendant, Camille s’en fout. Elle écrit.

Camille

Mélancolie, d’un jour de pluie

Loin de tous ces heurts.
Se laisser bercer, par la douce mélodie
Des crépitements, des bûches dans la cheminée.

Enveloppée par cette délicate chaleur.
Laisser s’égarer son esprit
Tout en contemplant, les gouttes de pluie tomber.

Succomber au charme de cette demeure.
Laisser toute son âme, s’imprégner de mélancolie
En se prélassant, au creux, de ce vieux canapé.

Commencer, à découvrir le son, de son coeur.
S’immerger, dans cette solitude choisie
Tout en savourant, cette tendre sérénité.

Entr’apercevoir alors, une légère lueur.
Laisser le regard vagabonder, sans réel avis
Calmement, prendre le temps de s’écouter.

Profiter, de ces petits bonheurs, de l’esprit et du coeur,
qui transforment un simple logis, en un réconfortant foyer.

Camille

david hervieu

Texte en noir Donatien Leroy
Textes en rouge Camille
Photographies (respectivement)
Patrice Molle >>> en savoir plus
Dadu Phoenix >>> en savoir plus
Camille >>> en savoir plus
David Hervieu >>> en savoir plus

En savoir plus sur Camille 
Cham’Art Death Unicorn

Donatien Leroy
www.bindi-photographie.com
Billets simples et sans retour – Eloge des départs